Recherche hommes pour voyage dangereux.

Maigre salaire. Froid extrême.

Longs mois d’obscurité totale.

Très peu de possibilités de revenir vivant.

 

Honneur et reconnaissance en cas de succès.


 

 

 

 

5000 candidats. 27 hommes choisis.  Première expédition dont l’objectif était de traverser entièrement le continent antarctique. Dirigée par Ernest Shackleton. Pris par les glaces pendant deux ans. Tous reviennent vivants.

Pendant ce temps, une femme attend, et, entourée de quelques objets, cette attente devient aussi un voyage. Son voyage. Au-delà du Sud, jusqu’à ce lieu ignoré et extrême que toutes nous sommes. Allons. Partez avec elle. Que tous vos murmures, vos désirs, vos pleurs et vos nuits blanches, votre confiance et votre courage voyagent avec elle, comme la froide tempête de neige qui pousse son bateau.

 

Tombe

La pièce

Il y a

Une

Prison

Dans

Une

Femme

Dans

Une

Prison

Il y a

Un lieu

Dans

Une

Femme

 

Une partie d’échecs. Un mystérieux paquet. Une vieille paire de     bottes. Une robe blanche. La marche vers ce lieu au bout du monde. Un voyage contenu dans chaque objet. Sans paroles. Des coordonnées visuelles…Des sons qui viennent et qui vont... Un hommage à l’audace, à  l’élan d’incorrigible curiosité, aux hommes qui partirent en exploration. Un hommage aux femmes, à celles qui dans l’attente  restèrent pour toujours ensevelies dans les glaces. Un hommage à ceux qui décidèrent que la seule vraie défaite était de ne jamais partir à la découverte.

 

 

 

 Conception et mise en scène: Malgosia Szkandera

Interprétation: Malgosia Szkandera

Dramaturgie: Carlos Rod

Conseil en théâtre d’objets: Xavier Bobés Solá

Chorégraphie: Jesús Rubio Gamo

Musique originale et espace sonore: Mathias Gunnarsson

Composition et interprétation Susasí: Iris Azquinezer

Lumières: José Luis Vázquez Luengo

Accessoires: I. Mástil et Adrián Aparicio

Couturière spectacle: Naldi Fernandes

 

Production et diffusion : Compañía Antártica

 

 

(…) La pièce Antártica est théâtre à l’état pur (…) Je vois le complexe de Pénélope et je suis horrifiée. Mais Antártica est une renaissance. Un éveil. Un vêtement blanc  éclatant de lumière. Un précieux hommage (…)

 

 

 

Kina Jaraíces, Buscamusica.es

 

 

 

(…) Elles vous maintiennent en état d’alerte, déchiffrant - presque comme un détective poétique - chacun  des mouvements,  lesquels, au total, bâtissent un spectacle plein de beauté. Antártica est cela, une œuvre chargée de symbolisme à la fois simple et complexe, représentée avec délicatesse et maestria par Malgosia Szkandera. (…)

 

(…) Le petit effort demandé au public – nul comparé à celui de la création d’un spectacle – est indispensable pour élever le niveau du panorama théâtral actuel. Antártica est précisément cela : du théâtre de notre temps, sans tomber dans la classification de « contemporain », « objets », « danse »,  « mouvement ». C’est tout simplement une œuvre qu’il faut voir pour libérer la  pensée. (…)

 

David Zuazola, revue Titeresante